Legalize, la boutique du CBD online

14 Oct 2019 | Blog

Maintenant en ligne, le réseau associatif Legalize regroupe des boutiques qui proposent toutes sortes d’articles pour fumeurs ou dérivés de chanvre, textiles, cosmétiques, aliments. Ainsi que des plantes au CBD (avec moins de 0,2% de THC, donc sans effet psychotrope, mais relaxant). Ceci sous formes de fleurs ou extraits à usages thérapeutiques. Et aux meilleurs prix et rapports qualité-prix, Legalize militant pour l’accessibilité aux bénéfices du cannabis légal.

 


 

Notre préoccupation c’est de rendre le CBD accessible à tous. Malades, usagers occasionnels, sportifs… Favoriser l’accès veut bien entendu dire proposer un CBD de qualité sur le marché et le plus bas possible, afin que les personnes qui nécessitent avoir recours à cette molécule soient les premières à en bénéficier. Cela doit être accompagné d’une information sur les produits, leurs usages et permettre à tous d’adapter leur consommation en fonction de leurs besoins : vaporisation, usage topique, local … Le CBD et sa fleur sont au cœur de notre action et nous demandons sa totale libération. Nos boutiques s’engagent tous les jours à promouvoir une consommation raisonnée et à s’impliquer dans la vie locale et associative en propageant nos valeurs Legalize. Respect des usagers et des consommations, transparence de nos produits, accompagnement écoute et conseils de nos équipes. Nos produits alimentaires de chanvre proviennent de l’agriculture biologique et nos fleurs sont de même contrôlées et proposées suivant les retours de nos clients qui sont pour le gage de notre qualité. L’éducation sur le CBD passe dans nos boutiques vía la culture urbaine artistique militante ou littéraire et chacune possède une caractéristique étonnante, d’où notre singularité et notre force. Soutenir ou acheter chez Legalize.World est un acte d’engagement pour toutes et tous.

 


LE MANIFESTE

Legalize ? Késaco ?

C’était Legalize.Shop – un réseau de boutiques associatives qui s’est construit depuis 2015, en France, pour diffuser tout ce qui se rapporte au cannabis légal, “chanvre et compagnie”, et surtout les merveilles du CBD sous toutes ses formes.

C’est devenu Legalize.World – quinze boutiques en France et en Espagne, à Paris, Madrid, Montpellier, Barcelone, Grenoble, Ibiza, Avignon, Valencia, Sancerre, La Charité-sur-Loire, Sète et Sault… Espérant ouvrir demain en Italie comme en Allemagne ou ailleurs. Au Mexique ou en Tunisie. Et en Guadeloupe comme à Tahiti…

L’idée de Legalize ? Promouvoir une sortie raisonnée de l’horrible prohibition qui entraîne tant de désordres sociaux en surpénalisant la jeunesse absurdement.

L’ambition de Legalize.World ? Participer à “faire avancer les choses” pour un monde meilleur, à la fois moins violent et plus prospère, où l’on apprenne en particulier à utiliser intelligemment le chanvre-cannabis, sous toutes ses formes, que ce soit pour notre santé, notre bien-être ou pour notre alimentation, comme pour une meilleure écologie de nos maisons ou de nos vêtements, mais aussi pour sa capacité (méconnue) à régénérer les terres et à produire un éco-carburant plus avantageux que d’autres – sans parler de ses promesses, déjà vérifiées, mais restant à concrétiser, pour produire des batteries en chanvre ou combattre le cancer…

Son but, à cette improbable association, fruit du hasard comme de la volonté de départ et finalement du travail de tous ceux qui y participent même un peu, qu’on soit vendeur, client ou simple sympathisant… ? En un mot ?

En finir avec un siècle de bêtise qui pénalise lourdement nos sociétés.

Son moyen ? Legalize.World fait le choix de l’économie sociale et solidaire : ses ressources – en plus d’assurer un revenu à ses participants – servent à développer son implantation, afin de promouvoir partout un modèle économique de commerce à moindres marges, facilitant d’accéder aux vertus du CBD comme de l’ensemble de ce qu’on diffuse. Avec des boutiques qui peuvent aussi servir de lieux d’information et de débats. Accueillant livres, expos, conférences… Et, qui sait, peut-être verra-t-on un de ces jours, Legalize-TV ? En attendant, on aura bientôt une newsletter en papier à disposition dans les shops. De l’info locale comme du monde entier. Politique, culturelle ou médicale, économique et industrielle. De l’info et des opinions. 

Son projet ? Faire comprendre les avantages de l’économie associative pour sortir au mieux d’une prohibition qui n’a que trop duré. Pour un scénario de sortie qui garantisse à la fois les objectifs de santé publique et la nécessaire justice sociale. Favorisant l’emploi pour ceux qui en manquent le plus comme la qualité d’approvisionnement du plus grand nombre. Tirant tout le parti possible de cette économie verte pour assurer au mieux sa contribution à l’écologie planétaire comme à la santé et au bien-être public.

Sa réalité ? Des boutiques de CBD avec des rayons divers, des vaporisateurs, de l’alimentaire, papier à rouler et autres gadgets… Des fleurs à prix raisonnable et de bonne qualité, une gamme d’extraits de CBD provenant des meilleurs producteurs, des baumes ou produits cosmétiques, du savon… – et du e-liquide au CBD en test, comme les vaporisateurs dont on méconnaît trop souvent les avantages. Mais aussi du café expresso au CBD, des tisanes fraîches, de la limonade, de la bière, des sucettes, du nougat, des cookies, des chocolats… Des boutiques ouvertes de larges horaires, et un site internet, legalize.world.

Son horizon ? Imprévisible et inconnu. Dans un monde en mouvement accéléré, où on espère qu’un réseau comme celui de Legalize.World puisse servir à quelque chose, et au moins égayer le paysage.

Son rêve ? Contribuer à une meilleure santé publique, et individuelle, pour le plus grand nombre. Ce serait déjà quelque chose. Et c’est urgent dès lors que c’est possible.

L’autre urgence, immédiate ? Sauver l’emploi et les locaux qui font que ce réseau a une existence réelle dans nos villes et même dans nos campagnes, face aux difficultés et aux menaces constantes d’une administration qui ne connait jusque-là que le langage de l’intimidation ou de l’interdiction, et ne sait qu’embêter, plus ou moins selon les saisons, des entreprises qui n’aspirent qu’à vivre en rendant service au public, lequel trouve là bien des choses utiles, qui procurent de l’apaisement en un temps où stress et angoisses se propagent. 

Son combat ? Pour plus de libertés réelles. Et qu’au moins tout ce qui est déjà légal le soit effectivement – et que tout ce qui est utile profite largement. Pour la liberté des plantes comme des vivants.

Legalize.World

rêver, agir… faire un monde meilleur… dès maintenant…

tout le possible… et de préférence rien de moins…

faisons le

Legalize – Il manifesto – 11 décembre 2021

0 commentaires

Share This